Conceptualisation :

Tu es surement arrivé là suite à un mauvais référencement de ma part, mais qui sait vraiment pourquoi nous sommes là ? Et pourquoi nous sommes ce que nous sommes ?

J’aime à croire que c’est pour tirer le meilleur de ce que j’aime appeler l’expérience de vie. Voici donc la mienne.

Pardon, je me présente : je m’appelle BOB.

Lisa Bob, la bannière blog.

J’aime également savoir à qui je m’adresse, n’hésites pas à te présenter en commentaire. Même pour dire coucou, c’est cool.

J’aime bien les coucous. En fait, j’aime beaucoup de choses.

Par exemple, j’aime bien dire que je ne suis qu’Amour, mais ça pas forcément très vrai tous les jours. Avant par exemple je n’aimais pas trop ma vie pour pleins de raisons que je vais vous épargner. J’avais entre autre essayer d’entrer dans ces cases toutes faites qui ne sont faites pour personne.

La conceptualisation se fait en plusieurs étapes, 5 en fait. Je vous raconte : 

Temps nécessaire : 99 jours, 23 heures et 59 minutes.

Les étapes de la conceptualisation

  1. Le contexte :


    Forcément, j’étais frustrée, je manquais de confiance en moi,.. Tout simplement je n’arrivais pas à trouver ma place dans l’immensité de ce monde. J’essayais de survivre, oubliant de vivre.

  2. la déclic


    mon corps a lâché. Ce n’étais rien de grave, des petits signes de faiblesses, de fatigues, des nausées, le stress, l’anxiété, les insomnies,… tu vois quoi surement de quoi je parle.

  3. la réaction

     Je suis, entre autre, partie à Londres, seule, sur un coup de tête et pleins d’autres choses que je te raconterai plus tard.  Concrètement, J’ai eu une grosse période de coup de têtes et finalement je me dis qu’on peut aussi appeler ça des expériences, des opportunités de nous rapprocher de ce que l’on veut.

  4. la réflexion


    Et donc j’ai fait toutes ces choses que j’aime, d’autres que j’aimais moins. Mais ca devenait de plus en plus dure de me forçer à faire ce que je ne voulais pas réellement.  Par exemple, trouver un boulot juste pour avoir du boulot et gagner sa vie. C’est comme-ci instinctivement à force de travail sur moi, j’étais finalement et  irrésistiblement attirée par ce qui me rend heureuse.

  5. la conclusion


    C’est là que j’ai compris : le bonheur c’est un état d’esprit, une logique de compréhension des choses, et donc comme tout sur cette terre : ça s’apprends.

Apprendre à être heureux  ?

D’abord il serait intéressant de savoir ce que ça veut dire, » être heureux » ? En d’autres termes : c’est quoi le bonheur ? 

  • Est ce que le bonheur,c ‘est de bien gagner sa vie ?
  • Est ce le bonheur, c’est de se marier pour de fonder une famille ?
  • Est ce que le bonheur, c’est d’avoir une Rolex et d’être proprio avant 30 ans ?

Ensuite il faudrait comprendre que  justement le bonheur n’a pas de définition précise en dehors de celle qu’on nous suggère à la télé. C’est une notion contingente. c’est simplement de faire les choses qui nous rendent heureux.

Pour cela,  Il suffit de regarder avec sincérité au fond de soit-même et se demander simplement :

Qu’est ce qui me rend heureux?

Et c’est là que ça se complique, parce qu’on ne t’apprends pas à regarder mais plutôt à détourner le regard.  On te conditionne à une certaine vision du bonheur si bien que tu doutera de toi-même avant de douter de cette vision qu’on t’impose.V

Il s’agit de voir, avec tes propres yeux, d’enlever ces lunettes déformantes que sont l’imaginaire collectif, les pensées dominantes et théories majoritaires.  Il s’agit de regarder de façon CONSCIENTE, aussi bien soit que le monde.

La conscience c’est quoi ?


Ce n’est pas Gimini Criquet qui vous murmure ce qui est bien ou mal.

La conscience c’est l’esprit connaissant, c’est le fondement de la connaissance.  C’est une activité psychique qui fait que tu penses ton monde et tu te penses, toi-même. C’est une distanciation de l’homme face à lui-même mais également de l’homme face au monde qui devient alors objet de connaissance et de réflexion. C’est une analyse consciente.

C’est quoi une analyse consciente ?

C’est un peu la façon dont je traite chacun des sujets ici, à savoir 3 étapes : Désapprendre, comprendre, s’approprier.

Bon concrètement de quoi ça parle ?

Avec moi tout peut-être objet de connaissance et de réflexions, j’organiserai donc mon propose autour de 3 niveaux de compréhensions : l’âme, le cœur, le corps.

Et non c’est pas du développement personnel, c’est du mindstyle et c’est encore mieux !