Nouvelle coupe pour une nouvelle vie


cheveux, Culture& Société., life style / jeudi, mai 31st, 2018

Et non, toujours pas de chaine YouTube mais  je me suis quand même fait toute belle pour écrire ce post.

Sur un ton un peu plus personnel je vous avait fait part de ma petite crise existentielle dans mon  » billet d’humeur du …. »

A la suite de cela j’ai pris de grandes décisions, enfin j’ai pris la décision de prendre des grandes décisions : j’ai décidé de créer mon expérience de vie… Rien que l’expression me donne un sentiment de toute puissance et ainsi que j’ai finalement décider de tracer mon chemin vers l’épanouissement personnel tout en reconaissant déjà mon épanouissement personnel (si vous arrivez à suivre, y-a un cadeau à la fin)

Car il me semble que ce long chemin n’a ni de départ ni d’arrivée mais beaucoup d’obstacles et évidemment peu d’alliés sinon c’est pas drôle. C’est finalement la classique et basique quête du héros que l’on aime lire, sauf que comme d’hab je préfère écrire.

Comme dans tous mes écrits je me perds, j’efface, j’expérimente, j’apprends surtout des leçons comme des morceaux de pains semés sur ma route,  je tire des leçon des tout et que j’ai connu le doute et non je suis pas Black M plutôt le petit poucet avec des bottes de sept lieux qui claquent un max. Je laisse des morceaux de pains et non des cailloux car il n’est rien définitif, je ne prétends pas avoir The Secret ( oui je suis passé par beaucoup de phase dans ma recherche d’épanouissement et vous êtes au bon endroit si vous saisissez la référence ) j’entends juste partager mon pain fait maison car ceci est mon corps ( Je mets des référence partout pour voir si tu suis, si t’es encore là tu auras mériter ton cadeau)  et éventuellement vous dire où j’ai acheté mes bottes.

Je me prends pour qui ? Si tu ne sais pas, il serait temps de le lire!

C’est sur la droite.

S’il y a une chose que j’aime autant que les références ce sont bien les signes et les symboles.

Le signe :

J’ai commencé à lire AMERICANAH de Chimamanda Ngozi Adichie suite aux recommandations de L’irrégulière, Caroline Doucet dont j’aime beaucoup le blog, et l’héroïne du bouquin Ifemelu  n’est autre qu’une blogueuse professionnelle.  Vous voyez où je veux en venir ? Au cas vous seriez aveugle ou insensible au signe du destin vous n’êtes pas au bon endroit mais je vous explique quand même.

Mon premier pas vers l’épanouissement personnel étant de me consacrer à mes passions j’en ai 36 milles et l’écriture étant la number one : mon écriture pleine de parenthèses, de références, de sarcasmes et de fautes d’orthographes vous partagera tout : ma petite expérience de vie, mes leçons si ça peut vous servir ou vous divertir, oui vous avez le droit de vous moquez de moi et non c’est même pas ça le cadeau !

Le Symbole :

Parce que oui, une nouvelle tête pour une nouvelle vie: il n’y a pas plus symbolique… alors oui bien sur ça reste symbolique mais un changement d’image c’est l’occasion de changer de visage, dans tous les sens du terme… oui j’insiste encore sur la symbolique de tout cela, se réinventer se redécouvrir, s’ouvrir devenir blonde physiquement puis mentalement, parce que oui la blondeur c’est un état d’esprit parce que tu peux être blonde sur ta tete et brune dans ta tête et inversement proportionnel ou égal .

Et si tu n’as pas saisi la référence tu peux te barrer tout de suite !

OU

Tu peux aller te faire coiffer gratos à la nuit de la coiffure, le 14 Juin, partout en France métropolitaine dans les salons partenaires.

Voici mon cadeau, et ma première leçon. Ça parle non pas d’amour ( prochainement sur votre écran) mais de coiffure donc je t’autorise à partir si tu es chauve et/ou si tu as une urgence vitale ou un rendez-vous avec ton mec ou ton plan cul.

J’ai pris rendez-vous à L’ATELIER à Tours pour rattraper mes bêtises, mes cheveux frisés abimés et indécis vous donneront leur avis sur ce salon, s’ils ne sont pas mort d’ici la. Parce que oui j’ai tenté de devenir blonde toute seule dans ma salle de bain et j’ai radicalement changé de coupe.

Je n’arrêtais pas d’annuler des rendez-vous chez le coiffeur et j’ai un jour j’ai pris mes ciseaux et un décolorant de chez Schwarzkopf -de la gamme nordic blonde et que çà n’a pas trop mal tourné.

Je suis plutôt rousse avec des reflets blonds et et d’autres plus châtains parce que je ne suis absolument pas coiffeuse, et que j’ai simplement disposé le produit en commençant par l’arrière pour sauver le devant en cas de perte éventuelle de mes bouclettes arrières et pour éventuellement sauver mes bouclettes avant. Je crois que j’ai du perdre quelques « baby hair » mais encore une fois je m’en sors pas trop mal.

La prochaine étape sera une nouvelle décoloration, j’hésite à investir dans l’Olaplex vendue en pack une centaine d’euros chez Bleu libellule à l’heure tranquille de Tours (je suis toute ouïe pour vos avis et conseils sur le produit  que vous l’ayez ou non acheté la-bas, vous l’avez acheté où d’ailleurs ?) mais je pense conserver le même procédé et le même décolorant. Le rapport qualité/prix est vraiment intéressant s’agissant d’un complexe olé-nutritif que je conçois comme un bon dupe de l’original Olaplex. Avec beaucoup d’huile de coco et beaucoup d’amour mes cheveux survivent à l’opération et la coupe est plus tôt pas mal.

Mon huile de coco quitte à tout vous dire étant de l’huile bio de cuisson que j’utilise aussi bien sur mon corps que dans mes cheveux que dans ma poêle, car c’est une huile riche et bénéfique à tout ces niveaux là et du devras me croire sur parole car j’en ai marre de me justifier.

En attendant quelques retouchent le Juin à l’Atelier, sachez que les grands moments de ma transformation sont disponibles aux compliments sur Insta ( c’est en bas), je vous épargnerai ma tête autant que possible de ce côté-ci du miroir.

C’en est assez des références et des phrases trop longues :

Qu’est ce qu’on attend pour devenir blonde ?!

BIZ

BoB

 

 

 

 

 

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.