CATA…..LOGNE !


Culture& Société. / samedi, octobre 7th, 2017

Toute L’Espagne est occupée par les espagnols… Toute? Non! Un petit village d’irréductibles Catalans résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons indépendantistes retranchés pas loin des îles d’Ibiza, Formentera, Mayorque et Minorque.  

espagne-catalogne-20170918

Bon voilà le contexte est posé et j’imagine que vous avez un peu suivis donc je ne vais pas parler des faits mais plutôt théoriser  à la demande de je ne sais plus qui, qui sur la chaine France 3 a exprimé et répété à plusieurs reprises que la France devait intervenir pour régler la question de l’indépendance Catalogne. Si si, et ce n’est pas parce que je n’a pas retenu le nom de la personne que j’ai halluciné ….

D’abord je me suis demandé pourquoi, qu’est ce qui pourrait justifier cette ingérence ?

Et puis comme je n’ai pas trouver de réponse logique et factuelle, je suis allée fouillé dans ma petite mémoire et je me souvenu d’un cours d’histoire du droit, première année où on abordait la question de la Nation selon la définition franco- française d’Ernest Renan, universitaire franco-Français, qui n’a même pas connu l’espgane de Franco. pas français. Mais bon s’il n’y a vraiment que la sagesse française pour résoudre ce conflit…

Vous permettez que j’essaye ?

Le premier critère étant : « L’oubli, et je dirai même l’erreur historique, sont un facteur essentiel de la création d’une nation »… Concrètement ça donne invasion par un peuple  soumission  par un autre et une Nation pour les deux.

Encore plus concrètement  on a bien un peuple espagnol contre un peuple catalans et la question c’est bien sur est-ce que tout ça fait la nation espagnole ?

Historiquement: La catalogne fut indépendante jusqu’à  l’extinction de la dynastie catalane d’Aragon en 1410  puis réunie en 1472 avec la Castille , mais quelqu’un a jugé bon de précisé que chaque royaume gardait ses coutumes, droits ,langue et culture à soi.

Pourquoi une telle précision ? Parce que le deuxième critère c’est cette communion de langage, de religion, d’intérêt, la géographie  plus que la race ( je voudrais éviter un autre débat moins démago) et ce deuxième critère est rejeté en bloc dans la définition d’une Nation, la nation dépassant l’idée d’une réalité naturelle ce n’est pas parce qu’une mer ou un mur ( pour copier trumpy) ne sépare pas la Catalogne du reste du pays qu’elle fait forcément parti du reste du pays…

De là, Renan élève le débat proposant une définition qui donne à peu près :

« Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis.

L’existence d’une nation est (pardonnez-moi cette métaphore) un pléiscite de tous les jours, comme l’existence de l’individu est une affirmation perpétuelle de vie. »

Vous voyez où je veux en venir ?

Non ? Bon bah j’explique alors…

Malgré l’absence d’une dynastie propre et le partage d’un certain passé avec l’Espagne depuis donc 1472, la Catalogne ne s’est jamais sentie pleinement espagnole et elle a continué d’affirmer d’abord son identité puis logiquement revendiquer son indépendance et alors sans plébiscite pas de Nation et les guérillas d’aujourd’hui n’ont rien de plébiscitaire…

Et si jamais ce n’était  pas clair Renan a prédit en réponse au discours de  Felipe VI :

 Une nation n’a pas plus qu’un roi le droit de dire à une province : « Tu m’appartiens, je te prends ». Une province, pour nous, ce sont ses habitants ; si quelqu’un en cette affaire a droit d’être consulté, c’est l’habitant. Une nation n’a jamais un véritable intérêt à s’annexer ou à retenir un pays malgré lui. 

CQFD !

Pour conclure sans conclure, il est évident que démocratiquement ce référendum est nécessaire mais économiquement plus controversé du fait de la richesse de cette province qui priverait l’Espagne de certains intéressement puis l’Europe, puis le Monde…. Ça fait peur, on comprend….Que tout est question de fric et non c’est pas chic !

Et pour vraiment conclure je citerai Madiba :  » Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots « 

 

 

Aller Biz, BOB.

 

 

 

 

 

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.